G-K6FY9BG4NQ
comment voyager avec un drone

Comment voyager avec un drone ?

Vous vous demandez comment voyager avec un drone ? Partir en voyage avec un drone ne s’improvise pas. Il est impératif de respecter certaines règles pour pouvoir partir avec son drone, notamment si vous comptez prendre l’avion. En effet, vous devrez prendre en compte plusieurs éléments pour ne pas avoir de soucis. Par exemple, il y a la douane, le transport, et la réglementation de chaque pays. Voici notre liste de conseils :

Bien choisir son drone de voyage

L’utilisation d’un drone permet de sauvegarder chaque étape d’un voyage en famille. Non seulement cet appareil est pratique, mais permet aussi de découvrir des paysages inaccessibles. Malgré la performance des drones, il vaut mieux privilégier les modèles proposant un excellent rapport encombrement, qualité et prix. Lors de son achat, il faut vérifier la qualité de sa caméra, le format de l’image qu’il enregistre ainsi que le bruit qu’il émet. Pour faire simple, il est recommandé de choisir un drone plus petit et plus discret afin de ne pas attirer l’attention.

Renseignez-vous également sur la puissance des batteries. Certaines compagnies n’acceptent pas les batteries trop puissantes.

Pour en savoir-plus, vous pouvez consulter notre comparatif drone, où l’on vous notre sélection des meilleurs drones du marché.

choisir son drone pour voyager

Partir en voyage avec votre drone en avion

Les drones sont certes des petits appareils qui ne prennent pas de place, mais ils utilisent des batteries qui peuvent poser un problème aux compagnies aériennes et aux douanes, si vous ne respectez pas les instructions.

Selon DJI, vous pouvez soit transporter un drone de loisir dans un avion en tant que bagage à main, soit l’enregistrer en tant que bagage normal. Toutefois, quelle que soit l’option choisie, vous devez retirer les batteries du drone et les placer dans votre bagage à main.

DJI vous recommande d’enregistrer votre drone dans une valise rigide ou un sac à dos, plutôt que de le placer sous le siège devant vous. En effet, les sacs ne sont pas stockés dans un environnement pressurisé, et les températures ne fluctuent pas aussi fortement dans la cabine des passagers. De plus, si votre sac est placé dans un compartiment supérieur, le personnel de la compagnie aérienne peut intervenir rapidement en cas d’urgence.

partir en voyage avec votre drone en avion

Voyager avec la compagnie Air France

En raison de leurs batteries, les drones peuvent prendre feu ou exploser, ce qui représente un danger pour les avions. Il est important de vérifier la puissance de vos batteries en Wh.

Il ne faut pas que votre drone dépasse 160 Wh, pour pouvoir le mettre en cabine ou en bagage en soute. Chez Air France, vous pouvez prendre des batteries supplémentaires. Cependant, vous devrez obligatoirement les mettre en cabine.

Elles devront être emballées pour éviter d’éventuels problèmes, sans être en contact avec des matériaux conducteurs. Les sacs « Liposafe », vous permettront de transporter vos batteries sans problème.

Voyager avec la compagnie Nouvelair

Chez Nouvelair, c’est différent. La compagnie accepte les drones (et batteries) que ce soit en soute ou en cabine. La puissance ne doit pas dépasser 100 Wh. Heureusement, la plupart des batteries de drone, ont une puissance inférieure.

Voyager avec la compagnie Emirates

Chez Emirates, vous ne pourrez que déposer votre drone en bagage en soute. Vous devrez protéger vos batteries, et les mettre en cabine.

Voyager avec la compagnie Ryanair

Ryanair a un fonctionnement similaire à celui de Air France. Vous avez le droit de voyager avec votre drone en cabine à une condition : la batterie ne doit pas dépasser les 160 Wh. Si c’est le cas, vous ne pourrez emporter vos batteries.

Les subtilités à connaître pour transporter ses batteries

Les drones sont certes des petits appareils qui ne prennent pas de place, mais ils utilisent des batteries qui peuvent poser un problème aux compagnies aériennes si vous ne respectez pas les instructions.

L’Association Internationale du Transport Aérien (IATA) a des règles spécifiques concernant le transport des piles au lithium. Vous devez connaître ces règles pour éviter tout malentendu ou problème à l’aéroport. Il serait pénible de devoir vous séparer de votre compagnon juste avant l’embarquement, n’est-ce pas ? Voici ce que vous devez savoir.

Les conditions de transport des appareils électroniques et de leurs batteries varient en fonction de plusieurs facteurs, notamment :

  • L’énergie en watt/heure (Wh) uniquement pour les batteries en lithium, lithium iron phosphate et polymère.
  • Le nombre de grammes de lithium, uniquement pour les batteries en alliage au lithium et lithium métal

Il est important de respecter les directives, car ce type de batterie fait partie des produits dangereux, qui présentent un risque pour les avions.

Cependant, de plus en plus de compagnies, contrôle les bagages et sont susceptibles d’appliquer des règles strictes.

Malheureusement, depuis les attentats du 11 septembre et d’autres actes de terrorisme, les compagnies aériennes ont mis en place des politiques plus strictes concernant les piles transportées à bord de leurs avions. Au-delà d’un certain nombre de piles transportées, les services de sécurité d’un aéroport peuvent vous demander d’en retirer certaines de votre bagage à main pour inspection.

Pour diminuer vos chances d’être embêté, on vous conseille d’emballer vos batteries dans de l’adhésif, puis de les stocker dans des sacs plastiques ou bien dans l’emballage d’origine.

Le plus important est de vous renseigner directement auprès de votre compagnie aérienne.

Faut-il voyager avec un drone, en cabine ou en soute ?

De nombreuses valises sont malmenées en soute. Mettre des objets de valeur, en soute, peut donc être angoissant, surtout quand on voit le nombre de valises perdues.

Il est ainsi préférable de mettre votre drone en cabine. Mais finalement, est-ce vraiment possible de l’emmener avec des batteries ?

Comme nous l’avons vu précédemment, les règles sont strictes. Pour savoir si vous pouvez amener votre drone, rendez-vous sur le site du constructeur, puisque les batteries sont différentes en fonction du type de drone.

Par exemple : le Mavic Pro a une énergie de 43,6 W/h alors que celle du DJI Spark a 16.87 W/h.

De plus, il est important de prendre en compte les réglementations des différents pays.

drone cabine soute

La réglementation des drones à connaître dans les pays et aéroport (Mexique, Italie…)

L’usage d’un drone durant un séjour à l’étranger nécessite le respect de certaines réglementations, afin d’éviter les ennuis. Voici des lois qui s’appliquent à de nombreux pays :

  • Ne pas survoler des groupes de personnes ou des foules. Cela est également valable avec les animaux parce que l’appareil risque de les effrayer ;
  • Éviter de voler à proximité des aéroports, des héliports ou encore des aérodromes ;
  • Garder toujours votre drone en vue ;
  • Ne pas voler dans les parcs nationaux sans l’accord des autorités locales ;
  • Ne pas utiliser son drone de voyage en milieu urbain sans les garanties nécessaires comme les autorisations, l’assurance, la notion de pilotage, etc.
  • Il ne faut pas envoyer son drone à hauteur des limites autorisées (120 à 150 m).

On vous invite à consulter le site du pays en question, pour en savoir-plus.

Conclusion : check-list à respecter avant de prendre l’avion avec votre drone

Pour résumer, si vous souhaitez voyager avec votre drone et prendre l’avion sans problème, vous devrez :

  • Préparer votre drone et son transport : enlever les batteries et mettez votre drone à côté.
  • Imprimez une notice IATA : elle vous permettra de justifier le transport de batteries
  • Préparer le transport de vos batteries : n’oubliez pas de séparer votre drone, de vos batteries. De préférence, placez vos batteries dans un sac Lipo Safe (qu’on peut retrouver à bon prix sur Amazon).
  • Préparer le transport de votre drone : quant au drone, vous pouvez le mettre dans une valise rigide. L’objectif est de protéger le plus possible au drone, notamment s’il part en bagage en soute.

Vous vous posez d’autres questions ? En règle générale, il est préférable de contacter les compagnies aériennes, qui peuvent rapidement mettre à jour leurs directives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.