Le drone FPV pour les débutants | Le guide pour bien commencer en 2023

Vous êtes novice en matière de drones FPV et vous vous demandez par où commencer ? Vous êtes au bon endroit. Ce guide, vous explique comment commencer le pilotage de drone FPV lorsque vous êtes débutant. Découvrez également les drones FPV que l’on vous recommande pour commencer le pilotage !

Qu'est-ce qu'un drone FPV ?

FPV signifie « First Person View » en anglais (vue à la première personne).

Vous avez probablement déjà joué avec une voiture ou un avion radiocommandé. Imaginez qu’au lieu de regarder le véhicule de l’extérieur, vous puissiez être assis à l’intérieur ? C’est la vue à la première personne (FPV).

Mais comment cela fonctionne-t-il ? Nous y reviendrons plus tard, mais en gros, vous placez une caméra sur un véhicule télécommandé, qui transmet des vidéos de ce qu’il capture en temps réel à des écrans que vous regardez pendant que vous contrôlez le véhicule.

Les drones ont pris de nombreuses significations au fil des ans. Mais aujourd’hui, la plupart des gens utilisent le mot drone pour décrire un petit véhicule sans pilote qui vole à l’aide de plusieurs hélices.

Les drones FPV sur le point de vue technique

Les drones FPV sont des aéronefs qui volent non pas grâce à l’air, mais grâce à des hélices qui soufflent l’air vers le bas. Un multi-rotor est un aéronef qui possède deux moteurs ou plus. Le type de multirotor le plus courant est le quadcopter (drone avec quatre moteurs). Il existe également des bicoptères (deux moteurs), des tricoptères (trois moteurs), des hexacoptères (six moteurs), des octocoptères (huit moteurs), etc.

Ce qui rend ce type de drone si génial, c’est qu’ils peuvent se déplacer dans l’air dans n’importe quelle direction en ajustant la poussée entre les moteurs. Ils peuvent faire du surplace, se déplacer latéralement, ou voler directement vers le haut ou vers le bas. Ils peuvent également se déplacer en avant et en arrière.

Il suffit ensuite de mettre une caméra sur ce type de drone ! Votre image est transmise à un écran, de sorte que vous pouvez virtuellement vous asseoir à l’intérieur du drone ! Vous bénéficiez donc de la liberté de mouvement, de la liberté de vol, ce qui ouvre la porte à une expression créative à un niveau sans précédent. Et c’est là que ça commence à devenir excitant !

Pourquoi utiliser un drone FPV ?

Aujourd’hui, presque tous les drones utilisés à des fins civiles ou professionnelles sont équipées d’un système FPV. En effet, il devient difficile de piloter son drone visuellement lorsque sa portée dépasse plusieurs centaines de mètres. Le vol immersif facilite donc le pilotage de votre appareil, mais il offre également une multitude d’autres possibilités.

  • Vivre la joie de voler dans un petit drone et de voir le paysage en dessous est une expérience agréable. La qualité de la vidéo s’améliore, ce qui la rend plus réaliste. La sensation d’immersion est incroyable.
  • La capture d’images aériennes peut vous faire gagner du temps et de l’argent, en fournissant les plans précis dont vous avez besoin pour votre projet.
  • Les pilotes de drones qui participent au FPV Racing, qui est une course organisée de drones, recherchent des sensations fortes en rivalisant pour la vitesse maximale et les figures acrobatiques.
  • Pour un usage professionnel, le drone FPV peut également être utile pour observer des champs ou des vignobles en temps réel. Il peut être utilisé pour la surveillance de zones dangereuses, etc.
fpv drone

Comment débuter le pilotage de drone FPV ?

Lorsque vous apprenez à piloter un drone radiocommandé multirotor pour la première fois, il est important de choisir une zone ouverte, loin de tout obstacle et de s’éloigner des zones habitées pour respecter la réglementation française sur les drones radiocommandés.

  1. Lorsque l’on débute, il est préférable de commencer par un utiliser écran de retour, puis de passer aux lunettes FPV. Cela peut facilement désorienter un pilote novice et augmenter le risque de chute.
  2. Il est conseillé de ne pas utiliser immédiatement le FPV (first person view) pour le décollage ou l’atterrissage, mais plutôt d’attendre d’être devenu un pilote de drone expérimenté pour effectuer ces phases de vol délicates.
  3. Les modèles de drones FPV nécessitant plus de puissance, il est essentiel de tester l’autonomie réelle de ces appareils.
  4. Il est important d’éviter de voler trop bas, près d’un terrain accidenté ou de masses métalliques, car cela pourrait faire perdre son signal à la caméra vidéo.

Utiliser des simulateurs de drones FPV pour débuter en sécurité

Les simulateurs de drones FPV sont des logiciels extrêmement utiles pour les débutants. Ils vous permettent de vous entraîner à piloter un drone sans avoir à investir dans un véritable appareil. De plus, les simulateurs de drones FPV sont généralement gratuits.

Rendez-vous sur notre comparatif des meilleurs simulateurs FPV pour sélectionner celui qui vous convient le mieux (nous avons une petite préférence pour Liftoff)

liftoff

Les différents types de FPV :

1. Drone FPV Freestyle

Le freestyle FPV consiste à s’exprimer à travers les mouvements de son drone et à réaliser des figures dans un paysage ou une structure. C’est un peu comme un skateboarder qui déchire un half-pipe, ou un danseur qui bouge en musique, mais avec un drone.

2. Drone FPV Cinématique

Le FPV cinématique est un type de vol de drone qui se concentre sur la présentation de paysages expansifs, de décors à couper le souffle et de sujets en mouvement rapide d’une manière esthétiquement plaisante. Les pilotes de FPV cinématique cherchent à minimiser les mouvements de caméra, plutôt que d’attirer l’attention sur eux comme le font les pilotes de Freestyle.

3. Drone FPV Racer (course)

Les courses de drones sont faciles à comprendre. Les pilotes font courir leurs drones sur un parcours, et le premier à passer la ligne d’arrivée gagne. La piste sur laquelle ils courent est généralement constituée de portes, des obstacles rectangulaires ou circulaires que les pilotes doivent franchir, de drapeaux, des obstacles verticaux entre lesquels les pilotes doivent passer ou sur le côté, et d’autres éléments conçus pour mettre au défi les compétences de leur drone.

 

La course de drones est un nouveau sport rapide et passionnant, qui attire les personnes qui aiment la compétition et la vitesse. De nombreux pilotes de drones ont de l’expérience dans d’autres types de courses, comme les courses de motos ou de karts. Les courses de drones sont peu coûteuses et plus sûres que les autres formes de courses, tout en étant incroyablement amusantes !

Les pièces importantes dans un drone FPV

Un système de drone FPV (First Person View) comprend plusieurs éléments différents, mais nous allons les décomposer de manière à ce qu’ils soient faciles à comprendre. Nous n’aborderons pas la variété des composants et accessoires spécialisés dans ce guide de base.

Le châssis

Le chassis est les structure qui maintient tout l’ensemble. Ils sont généralement fabriqués en fibre de carbone, combinés à des pièces en métal ou en plastique. Le cadre FPV doit être durable, afin que le quad puisse résister aux dommages causés par les collisions (car vous avez probablement beaucoup de collisions). Le chassis FPV doit également être facile à installer, en donnant un accès facile à l’électronique pour rendre les réparations rapides et faciles.

chassis drone fpv

La batterie

La batterie est évidemment essentielle. Elle fournit l’énergie à tous nos systèmes aériens et doit être fiable, car le poids est un problème et nos drones préférés ont besoin d’une quantité absurde d’énergie à fournir en courtes rafales. Nos options pour les batteries sont limitées aux batteries rechargeables au lithium-polymère ou LiPo.

batterie drone fpv

Les hélices

Les hélices fonctionnent de manière similaire aux hélices d’avion. Les hélices soufflent de l’air dans une direction, produisant une force dans la direction opposée. Il existe différentes tailles et formes d’hélices, et celle que vous utilisez dépend de la taille du drone et des « sensations de vol » que vous recherchez.

helice drone fpv

Les moteurs

Ce sont les moteurs qui entraînent les hélices. Les moteurs hautes performance que nous utilisons sont appelés « moteurs brushless » et peuvent atteindre des vitesses de rotation de plusieurs dizaines de milliers de tours par minute. Les moteurs doivent être contrôlés avec précision pour fonctionner correctement. Nous utilisons donc un dispositif électronique appelé ESC (Electronic Speed Controller) pour contrôler leur puissance.

moteur drone fpv

Les ESC

Le contrôleur électronique de vitesse (ESC), acronyme de Electronic Speed Controller, est le dispositif qui permet à un moteur électrique de fonctionner à une large gamme de vitesses différentes. Un ESC est utilisé en conjonction avec un moteur spécifique pour assurer un fonctionnement régulier et fiable. Récemment, la tendance est de placer 4 ESC sur une seule carte. Ces cartes sont appelées ESC 4-en-1.

esc drone fpv

Les antennes VTX

Les antennes VTX de quadcoptère existent en plusieurs variétés. Les antennes omnidirectionnelles transmettent dans toutes les directions, tandis que les antennes directionnelles envoient des signaux radio dans une direction spécifique. Sur nos quadcoptères, nous utilisons des antennes omnidirectionnelles car les drones sont constamment en mouvement et doivent envoyer des signaux radio dans toutes les directions à la fois.

antenne vtx drone fpv

Le contrôleur de vol

Le contrôleur de vol, ou FC en abrégé, est la pièce centrale de connexion d’un drone. Il est responsable de la communication avec tous les autres dispositifs du drone. Il traite les commandes du pilote et les traduit en instructions distinctes pour chaque moteur. Le FC possède également un capteur appelé gyroscope qui l’aide à conserver son orientation et à corriger les turbulences, le vent, la dérive et d’autres facteurs externes.
Certains FC ont la capacité de traiter des signaux vidéo. Il est ainsi possible de superposer des informations visuelles sur un flux vidéo en direct. Par exemple, on peut surveiller la tension de la batterie de l’avion, la force du signal, etc.

controleur de vol drone fpv

La caméra FPV

La caméra FPV (First-Person View) est une petite caméra qui se trouve à l’avant du drone. Elle capture la vidéo en temps réel et l’envoie à l’émetteur vidéo. Les caméras FPV ne sont généralement pas capables d’enregistrer des vidéos de haute qualité. Il est donc courant de voir des caméras légères haute définition, comme les caméras GoPro, montées sur les drones FPV.
Certains FC ont la capacité de traiter des signaux vidéo. Il est ainsi possible de superposer des informations visuelles sur un flux vidéo en direct. Par exemple, on peut surveiller la tension de la batterie de l’avion, la force du signal, etc.

camera drone fpv

Le transmetteur vidéo

Le transmetteur vidéo convertit les signaux vidéo de la caméra en signaux sans fil, qui sont ensuite transmis via une antenne aux lunettes FPV du pilote.
Certains FC ont la capacité de traiter des signaux vidéo. Il est ainsi possible de superposer des informations visuelles sur un flux vidéo en direct. Par exemple, on peut surveiller la tension de la batterie de l’avion, la force du signal, etc.

transmetteur video drone fpv

Quel est le meilleur drone FPV pour débutant en 2023 ?

1. BETA FPV Cetus FPV Kit

Le Cetus FPV est un drone pour débutants auquel a été ajouté un capteur de flux optique. Il permet non seulement un vol stationnaire mais aussi un atterrissage en douceur lorsque l’autonomie de la batterie devient faible. Cependant, il n’y a pas de fonctions d’évitement sur ce drone de milieu de gamme. Les débutants peuvent progresser grâce à trois modes, dont le mode FPV traditionnel. La technologie est la même que celle utilisée avec les autres vrais drones : les lunettes et le contrôleur sont les mêmes types que ceux que vous pouvez utiliser avec les autres vrais drones.

Le contrôleur offre une expérience particulièrement agréable pour les débutants, avec de vrais joysticks. Elle peut même être utilisée comme un contrôleur lorsqu’elle est connectée à des simulateurs de drones. Il est dommage qu’il ne s’agisse que d’une expérience en direct à l’écran, car il faudra investir dans des lunettes plus onéreuses si vous voulez des options d’enregistrement, mais ce KIT est plutôt destiné aux débutants qui veulent s’amuser ! Ce drone milieu de gamme est équipé de bons composants qui vous permettront de faire vos premiers vols en sécurité.

Des protections d’hélices vous sont fournies, afin d’améliorer sa durée de vie.

2. EMAX TinyHack 3 RTF : un mini-drone FPV pour les débutants

Le TinyHawk 3 de EMAX est un excellent mini-drone pour les débutants ; sa distance moteur-moteur n’est que de 75 mm. Avec le kit Ready To Fly (RTF), vous profiterez du contrôle du drone et d’un casque immersif.

L’appareil est capable de rester en l’air pendant 7 minutes, un temps pas mal pour un drone miniature avec des rotors de 2 pouces qui peuvent atteindre une vitesse de 80 km/h. Les LED présentes sur le drone vous permettront d’impressionner vos amis.

Dans le passé, les kits Emax comprenaient des contrôleurs de type gamepad. L’émetteur E8 inclus dans ce kit a un aspect plus traditionnel, ce qui le rend plus adapté aux nouveaux pilotes qui apprennent à voler. Il est également livré avec un récepteur Transporter 2 qui peut être monté sur l’émetteur ou utilisé séparément. En outre, le Transporter 2 peut enregistrer des vidéos sur des cartes SD.

Bien qu’il n’ait pas la puissance nécessaire pour emporter une GoPro, la caméra fournit de très belles vidéos, bien meilleures que celles des autres mini-drones. Il a une meilleure transmission que ses concurrents, grâce à son VTX ; Le seul véritable inconvénient est l’avertissement « land now », qui apparaît parfois trop tôt, ce qui rend ce drone plus adapté à la course qu’au vol freestyle.

Quel est le meilleur drone FPV pour professionnel en 2023 ?

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre comparatif des meilleurs drones FPV.

1. Un drone que vous allez construire en fonction de vos besoins

Les professionnels qui utilisent des drones FPV, ont pour l’habitude d’assembler eux mêmes des pièces qui proviennent de constructeurs différents. Cela permet d’avoir un drone vraiment performant, qui convient aux vidéastes, mais également aux passionnés de la course.
Ces drones peuvent donc respecter la législation française et bénéficier d’un retour vidéo ultra rapide, avec une caméra HD. Les Go Pro sont souvent utilisées sur les drones FPV conçu à la main.
Cependant, si vous n’avez pas envie de vous embêter à construire votre propre drone FPV, il existe un constructeur qui a déjà réalisé 2 superbes drones FPV : DJI.

2. DJI FPV Combo : un pack tout compris avec un drone d’excellente qualité

Le DJI FPV Combo est un drone qui offre de nombreuses possibilités ; il possède une caméra de haute qualité qui peut filmer en 4K à 60 fps (vous devrez utiliser des cartes MicroSD assez puissantes). C’est rare pour un drone FPV, mais la caméra dispose d’une stabilisation mécanique sur un seul axe (une bonne stabilisation numérique gère bien les deux axes Y et les vibrations de la caméra). Le fabricant DJI, leader du marché des drones, est réputé pour les caractéristiques et la fiabilité des produits développés. En l’occurrence, vous aurez sur ce drone FPV une fonctionnalité à ne pas négliger : les capteurs de collision, qui vous permettent de réduire les erreurs de pilotage. De plus, le constructeur réalise souvent des mises à jours, qui permettent d’améliorer certaints points : meilleur contrôle, application optimisée, retour vidéo plus réactif…

Contrairement à la plupart des drones, le DJI FPV peut être piloté à deux vitesses différentes sans aucune pression, grâce aux capteurs de collision très efficaces, et le système peut même éviter certains objets. Parmi les autres caractéristiques de sécurité du modèle : un bouton d’arrêt complet qui permet au drone de se mettre en vol stationnaire presque immédiatement, ainsi que le Return To Home (RTH) par GPS. Les lunettes FPV 120 FPS de DJI sont également bien conçues avec un large champ de vision qui n’est pas trop fatigant pour les yeux. La qualité visuelle est à couper le souffle par rapport à de nombreux modèles de nombreux concurrents ! L’immersion totale est garantie avec ce drone.

Si vous êtes à la recherche du meilleur drone FPV pour professionnel, nous ne pouvons que vous recommander le DJI FPV Combo qui répond à de nombreux critères ! Il répond aux besoins de multiples personnes : c’est un drone pour les amateurs mais également professionnels, pour le plaisir, qui est excellent pour les prises de vue aériennes. Il séduira donc aussi bien les pilotes de drones FPV amateurs que professionnels.

On félicite le constructeurs DJI pour ce superbe drone qui permet de faire du vol en immersion, avec un superbe casque FPV. Il vous faudra par contre, mettre le prix pour avoir une si bonne qualité d’image et de manufacture.

3. DJI Avata : un drone FPV 4K de haute qualité

Le DJI Avata est un drone FPV capable de décoller et d’atterrir verticalement, comme un quadcopter, mais avec des hélices plus grandes. La structure, de type cinewhoop, est plus petite que le dernier modèle de la marque DJI et offre une protection très robuste, ainsi que la possibilité de se remettre à la verticale en cas de chute et d’atterrissage sur le dos.

Le casque est surmonté d’une caméra de 48 mégapixels qui peut s’incliner à distance à l’aide d’un cardan motorisé. La vidéo 2,7K est capturée à 120 fps et les derniers DJI Goggles peuvent l’afficher à 150 Mbps. Le capteur CMOS de 7,6 x 5,7 mm est également capable de gérer les faibles niveaux de luminosité, ce qui vous permet d’atteindre des vitesses de 96,5 km/h (60 mph). Il y a également un bouton de freinage d’urgence, et vous pouvez choisir entre des sticks traditionnels ou un « joystick flottant » inclus dans la boîte.

Ce drone est idéal pour le vol en immersion en intérieur et en extérieur, mais il n’est pas recommandé pour les enfants et débutants. Les professionnels peuvent enregistrer des vidéos en temps réel.

Quel budget pour un drone FPV ?

Pour voler en FPV, vous n’avez pas besoin de dépenser beaucoup d’argent au début. Vous pouvez vous entraîner en utilisant un contrôleur radio et un simulateur.

Posséder son premier drone FPV n’est pas aussi cher qu’un drone avec caméra DJI, mais c’est tout de même un investissement important. Pour vous donner une idée :

  • Manette + Simulateur = de 100 à 400€
  • Lunettes FPV = de 200 à 600€
  • Drone FPV (à construire) = de 100 à 400€
  • Drone FPV RTF (prêt à voler) = de 100 à 1500€
  • Batteries, chargeurs et autres accessoires = de 100 à 400€

Si les drones FPV fabriqués sur mesure sont trop chers pour vous, il existe également des kits RTF pré assemblés. Ces kits sont livrés avec tous les composants dont vous avez besoin pour commencer à voler à un prix beaucoup plus abordable.

Faut-il acheter un drone FPV RTF (ready to fly) ou le construire soi-même ?

Presque tous ceux qui volent avec un drone 5″ finissent par acheter un drone 5″, parce qu’il vole tout simplement SI BIEN ! Vous avez deux options :

  • Construire votre propre drone FPV
  • Acheter un drone FPV RTF (prêt à voler)

Si la construction d’un drone à partir de zéro vous semble trop intimidante, il existe une abondance de drones prêts à voler qui fonctionnent extrêmement bien. Cependant, je recommande de construire votre premier quadcoptère pour les raisons suivantes :

  • Construire votre propre drone FPV peut vous permettre d’acquérir des compétences qui vous aideront à diagnostiquer, réparer et améliorer votre drone par la suite.
  • Chaque pilote a ses propres besoins. Vous pouvez obtenir les pièces exactes que vous voulez en les choisissant vous-même.

Si vous êtes intéressé par la construction et le pilotage de votre propre quadcoptère, il existe maintenant des kits de bricolage qui contiennent tout ce dont vous avez besoin pour construire et commencer. Ces kits ont tendance à être de qualité inférieure, mais ils sont également les moins chers et suffisent pour vous permettre de commencer à apprendre à voler. C’est peut-être suffisant si vous voulez dépenser le minimum absolu, mais si vous voulez de la qualité, vous devriez vous procurer les pièces séparément selon nos recommandations.

Si vous choisissez d’acheter un BnF (bind and fly), il est important de s’assurer qu’il a été correctement réglé et qu’il est bien construit. Vous pouvez construire votre propre BnF ou en acheter un préfabriqué auprès d’un vendeur qui a déjà fait le travail pour vous. Il est important de se rappeler qu’avec tout modèle RC, vous devrez apprendre à le réparer en cas de dommage, donc ne pensez pas que l’achat d’un modèle déjà construit vous fera gagner du temps et des efforts.

Pour ces raisons, je vous recommande de construire votre premier quadcoptère. Une fois que vous en maîtriserez la mécanique, vous pourrez alors expérimenter différentes configurations comme bon vous semble.